lundi 18 mars 2019

TOUT VA BIEN prépublication #3

https://bande-de-dechets.blogspot.com/2019/03/tout-va-bien-prepublication-1.html












Pour lire la suite, 
le roman graphique "Tout va bien" (aux Editions Delcourt)
sera le 20 mars dans toutes tes librairies !

lundi 11 mars 2019

TOUT VA BIEN prépublication #2



https://bande-de-dechets.blogspot.com/2019/03/tout-va-bien-prepublication-1.html














Suite et dernière partie de la prépublication 
LUNDI 18 MARS à 17H !

mercredi 13 février 2019

Déchet tout frais



Enchanté.e, moi c'est Naïs, être vivant nantais pipouvénèr, aussi insoucieux de son propre genre que de celui des personnes qui lui font des choses dans le kokoro.
Sale féminazgûl gauchiste, comptant parmi ses trop peu nombreux talents la cuisine moche et schlag mais savoureuse et la capacité à retrouver le mot que tu as sur le bout de la langue, ouais, celui-là.

Dans la vie je suis auteure de BD et illustrateurice. Je publie des romans graphiques pleins de rouille où les personnages sont mal à l'aise et parlent peu (Ramona aux éditions Vraoum)

Le fait que les personnes extrêmement soyeuses de ce collectif m'aient accepté parmi elles fait de moi le plus honoré des petits déchets <3


jeudi 22 novembre 2018

Une consultation comme une autre.

Hier c'était le Mercredi Déchèterie sur Bande de Déchet, et vous avez du être bien triste de ne rien voir apparaître sur nos pages facebook, instagram et blog respectif.
Mais n'ayez crainte ! Moogie revient aujourd’hui avec une petite BD pour vous faire oublier toute votre rancoeur et votre tristesse (et les remplacer par un sentiment un peu gluant de malaise froid).
Bonne lecture 💙
TW: attouchement consenti sous la contrainte




ATTENTION SPOIL ET EXPLICATION :

Pour ceux qui voudrait des précisions, au moment des fait Moogie avait 16 ans et si vous vous demandiez, non, elle n'avait jamais eu d’antécédents qui aurait pu justifier cet examen à cet âge (ni masse suspecte, ni écoulement, rien).
Elle n'avait jamais eu, non plus, la moindre raison de se méfier d'un.une médecin avant cela. D’où ses réactions très passives, habitué par le réflexe de toujours laisser le.a practicien.ne guider la consultation.
Mais surtout il lui a fallut très longtemps pour comprendre pourquoi le souvenir de cette consultation lui provoquait autant de malaise. Et comment un médecin avait, en fait, profité de sa position pour toucher son intimité sous couvert de lui prodiguer un diagnostique.