samedi 1 mars 2014

Conseil BD de la semaine : BATTLING BOY

"BATTLING BOY"  de Paul Pope

couleur d'Hilary Sycamore, lettrage d'Emmanuel Justo et traduction de Françoise Brodsky.

tome 1, jeunesse, édition Dargaud dans la collection Urban indies. (2013)

 

Dessin : Un dessin sensible retroréalisteunderground (j'aime inventer des mots),  une ligne vivante et expressive, des cadrages et des compositions de pages excellentes. Paul Pope nous offre encore une fois un petit bijou tout droit sorti son univers graphique que l'on peut reconnaitre instantanément !
   Cet auteur de génie, par son travail si dynamique, nous fait vite passer d'une case à une autre, dans le souffle d'une explosion ou le chaos d'un combat. Si bien que l'on ne peut s'attarder sur les approximations du dessin et de l'encrage.
 
Couleur : La couleur est très agréable. Elle colle bien à l'ambiance de l'histoire, même avec son petit côté rétro elle ne fait jamais un pas dans le mauvais goût.

Immersion : Paul Pope est capable, avec peu d’éléments, de créer un monde cohérent et passionnant grâce aux cadrages, aux compostions de pages cinématographiques et à la personnalité des personnages toujours bien approfondie. Les moments d'actions et de calmes sont très bien dosés pour que le lecteur soit toujours tenu en haleine pendant tout le tome.

Histoire : L'histoire pourrait paraître classique aux premiers abord: " Des méchants cauchemars qui viennent enlever des enfants et un jeune héros dans une quête initiatique." Mais à partir d'un pitch simple, Paul Pope crée un univers totalement nouveau et original.  Le tour de force de cette BD est que , même si le publique visée est jeune, Pope ne les prend pas pour des idiots ! 
Le protagoniste devra apprendre de ses erreurs et de ses échecs pour devenir un véritable héros (et pô toujours demander de l'aide à papa comme un enfant.)

Dialogues : ils sont bons et efficaces sans être inoubliables.

Personnages : Le tome 1 fait office d'introduction à la ville-planète d'Arcopolis et aux personnages. C'est une très bonne entrée en matière, riche en informations, qui rend la ville et les monstres très intéressants. On attend encore de voir l'évolution des héros et de leur relations.

Rapport qualité prix : Pour 17,95 euros et 208 pages, vous avez le droit à un beau format et un papier épais et de bonne qualité. La couverture est irréprochable. Mais si on veut chipoter il y a quelques de défauts de scanne et des fonds perdus un peu trop perdus...
 
Conclusion : Si vous en avez marre des super-héros en collants gonflés aux stéroïdes et des super-héroïnes en culotte gonflées aux œstrogènes, foncez vous acheter ce comics ! Même s'il vise un publique jeune vous ne le sentirez même po !
Attention, réservé aux amateurs du style très particulier de Paul Pope, qui plaira à beaucoup et déplaira à plus d'un.

Info+:

Anna.L

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire